sciatique, sciatique paralysante ou de grossesse

les douleurs sciatiques touchent 72%
En France, les lombalgies et sciatiques touchent 72% de la population. Une sciatique est une douleur qui irradie au niveau de la jambe par le nerf sciatique. Les termes de « sciatalgie » ou de « névralgie du nerf sciatique » sont aussi utiliser pour définir la sciatique.

Le nerf sciatique (appelé aussi nerf ischiatique) est le plus long nerf du corps humain et possède le plus gros diamètre. Il provient de plusieurs branches nerveuses au niveau de la colonne vertébrale, en particulier celles des racines des deux dernières vertèbres lombaires et des 3 premiers nerfs sacraux. Il poursuit ensuite son chemin au niveau de la fesse, au niveau de la face postérieure de la jambe et est divisé au niveau de la partie postérieure du genou. Il assure de cette manière la motricité et la sensibilité de cette partie de la cuisse. Le nerf sciatique est impliqué dans les sciatalgies responsables de douleurs qui peuvent s'étendre tout au long de son tracé, à savoir fesse, cuisse, jambe, pied, et mêmes les orteils.

On site communément le terme de sciatique pour définir les douleurs que l’on ressens à l'occasion de lésions ou d'irritations du nerf. Le terme lombosciatique ou lombo sciatalgie est aussi employé quand la cause vient d'irritations du nerf à son origine, à proximité des vertèbres. Cela peut être dû à une infection nerveuse, ou d’une maladie rhumatismale ou encore à une compression par un processus tumoral, mais en général une hernie du disque localisé entre deux vertèbres. Cette douleur s'étend de la fesse jusqu'au pied. La sciatique peut être chronique ou récidivante est responsable de douleurs à type de décharges électriques sur les zones innervées par le nerf sciatique. Elle est due par la compression du nerf sciatique surtout en cas de hernie discale, par la présence d'une tumeur, ou encore une maladie neurologique. L'utilisation de traitements antalgiques, l'injection locale de corticoïdes, la prise en charge par un kinésithérapeute permettent de diminuer les symptômes qui pose de gros problèmes
sciatique

Symptômes et causes de la sciatique

la douleur sciatique doit être jugé d'un bon diagnostique
Dans la lombosciatalgie le patient ressent une douleur qui touche un seul côté de son corps, qui irradie depuis le bas du dos, vers la fesse, puis vers la partie postérieure de la jambe jusqu'au pied. Des sensations de coups de jus ou bien de brûlures peuvent être ressenties sur le parcours. Suivant la racine nerveuse affectée, le cheminement de la douleur peut varier de quelque peu .

L4-L5 Lorsque la racine L5 est touché, la douleur prend son commencement à la fesse, passe ensuite par la partie postérieure de la cuisse, puis descend jusqu a arriver au niveau de sa partie latérale, traversant ensuite le genou en position latérale puis la jambe, au niveau de la malléole externe et se termine parfois sur le gros orteil.

L5-S1 En cas d'atteinte de la racine S1, la douleur parcourt la fesse puis accède a la partie postérieure de la cuisse,puis a celle du genou et de la jambe, elle continue son chemin par le talon et le bord externe du pied jusqu'a arriver au 5ème orteil.

La cause la plus fréquente d'une sciatique est la hernie discale. Une sciatique est due a la saillie d'une hernie discale se situant entre les 2 derniers disques lombaires. Les hernies discales sont en général localisées entre les deux vertèbres lombaires les plus faibles (notées L4 et L5) ou entre la première vertèbre du sacrum (S1) et la dernière vertèbre lombaire (L5).Un disque intervertébral se trouve entre chaque vertèbre de la colonne vertébrale. Son but est de conférer une certaine souplesse à la colonne vertébrale et d'amortir les mauvais coups. La hernie discale correspond à une saillie anormale de ce disque intervertébral.

L'interrogatoire du patient est la première étape caractérisant la localisation des douleurs,ainsi que son mode d'apparition, ce qui les déclenchent , leur améliorations et/ou aggravations. Un examen clinique permettra de rechercher ou se situe la douleur initiale au niveau du dos, puis le trajet précis. Un test nommé test de Lasègue, provoque un mal de la jambe du patient.. Le diagnostic peut être alors confirmé par une radiographie de la colonne vertébrale, un scanner ou une IRM qui nous informe au niveau de la souffrance nerveuse et parfois identifient une cause que l'on aurai pas soupçonner.

Traitement de la sciatique

comment soigner la sciatique en fonction de son diagnostique
Le traitement de ces douleurs commence par des antalgiques, AINS ou anti-inflammatoire non stéroïdien. Contrairement au repos total qui n'est pas recommandé dans le cas d'une névralgie du nerf sciatique, le médecin prescrit des mouvements légers avec séances de kinésithérapie. Dans quelque cas, des injections locales de corticoïdes améliorent les symptômes. De même, un certain nombre de causes sont accessibles dans certains cas à une prise en charge chirurgicale ayant pour but de décomprimer la racine nerveuse. Une laminectomie peut ainsi être faite.

Uniquement votre médecin est capable de vous conseiller le traitement le plus adapté pour une sciatique. Plusieurs médicaments sont prescrits afin de lutter contre les douleurs et l'inflammation du disque. Les antalgiques (aspirine, paracétamol), anti-inflammatoires non stéroïdiens , antalgiques de classe III (morphine et dérivés de l'opium). Les décontracturants musculaires sont des médicaments relaxants musculaires encore appelés myorelaxants qui permettent de soulager les douleurs . Les infiltrations de corticoïdes doivent être effectués sous contrôle radiologique. Les contentons lombaires, vertébrothérapie et tractions sont efficaces dans près de 75% des cas. Le repos strict n'est plus recommandé sauf dans certaines cas. Reprendre ses activités, de manière modéré est favoriser. Le médecin vous conseillera la pratique d'une activité sportive : nager en dos crawlé est une activité souvent requise et utile dans ce cas .

La kinésithérapie sert a renforcer la musculature du dos et assouplir le corps. Elle permet aussi d'apprendre à éviter les gestes dangereux et brusques . Le kinésithérapeute conseille également des exercices qui peuvent s'effectuer chez soi. Les séances sont prises en charge par la caisse d'Assurance maladie, mais uniquement si il y a prescription du médecin. Ces séances sont conseillées quand la douleur est omnipresente .

Une contention lombaire, la pose d'un corset ou d'une ceinture de soutien lombaire, peut être envisagé. Le port d'un corset pendant plusieurs semaines ou quelque mois permet dans certaines situations de diminuer l'intensité des douleurs, de maintenir au repos les muscles du bas du dos et d'avoir une bonne attitude. D'autre part, le port d'un ceinture, ou d'un corset permettent également de réalisé ses activités, sans trop de difficultés.

Un traitement chirurgical a pour objectif de supprimer la hernie discale est parfois envisagé en cas d'échec de traitements médicamenteux suivis de façon régulière pendant 3 mois, comportant des antalgiques de type morphinique et/ou des corticoïdes, en cas d'aggravation des manifestations douloureuses ou si la sciatique est invalide ou enfin si la sciatique s'accompagne de signes de gravité, comme dans le cas d'une sciatique paralysante.

La prévention de la sciatique

comment éviter la mauvaise expérience de la sciatique
La prévention d'une névralgie sciatique peut passer par la réduction du port de charges lourdes et imposante , avec un renforcement musculaire de la région lombaire et du dos en général, mais aussi de la sangle abdominale, par un matelas plus confortable allant de ferme à très ferme, ou par l'utilisation d'une chaise dactylo réglé en position haute pour les professions ou l’on reste assis pendant des heures . Penser à toujours garder le dos droit en position assise dans tout type de situations .