Qu’est-ce que la Médecine Traditionnelle Chinoise ?

La Médecine Traditionnelle Chinoise ou MTC, vient d’une pratique issue des 3 royaumes :

L’art des Aiguilles et du Feu…

« Le sud de la Chine est l’endroit où le yang solaire abonde. Les terres y sont basses, le climat est affaiblissant. Les gens y aiment l’acide, se nourrissent de viande sèches et fumées.  

C’est pourquoi, ils sont tous tendus, faibles et de teint rouge. Leurs maladies sont contractures et rhumatismes. Pour traiter ces affections, il convient d’utiliser les neuf aiguilles d’acupuncture qui viennent du Sud.

Les moxas, eux, viennent du Nord, terres élevée où règnent le vents, le froid, la glace… Le froid engendre des maladies de vide que les gens soignent avec des moxas. Sang et énergie ont horreur du froid… »  texte issu du Ta Tchreng.

Des bribes d’une méthode antique mondiale…

Il fut trouvé en Dordogne, aux « Eyzies », des squelettes en position fœtale, autour desquels étaient rangés de fins éclats de silex. Ces aiguilles étaient similaires à celles trouvées à Columnata en Algérie, où des momies, dans des jarres étaient percées de poinçons de silex effilés et fichés jusqu’à l’os.

 Ainsi, 25.000 avant notre ère les peuples du bassin méditerranéen utilisait donc une méthode similaire à l’acupuncture.

Tout comme en témoigne Otzi, qui fut retrouvé en 1991. Son corps comporte des tatouages semblables aux méridiens d’acupuncture. La civilisation chinoise conservera ces rites et coutumes. Elle modernise, la méthode en transformant silex et os en aiguille de fer. C’est ainsi, qu’elle nous transmet cette technique intemporelle…

Une Approche entre Philosophie et Mode de Vie.

Alors, la théorisation du système des méridiens se fit par analogie à la nature et par expériences répétées. Le taoïsme est donc né de l’exploration des arts martiaux chinois, de leurs système de santé, ainsi que de leur organisation impérial de droit divin. 

« Le ciel commande, la terre répond… ». Le symbole de la circulation de l’énergie prit corps dans le TAO (notion fondamentale à l’œuvre dans le taoïsme, philosophie et voie spirituelle chinoise).

circulation énergie
symbole de la circulation de l’énergie

C’est cette analyse qui mit en lumière la spécificité de la Médecine Chinoise qui est la prise de pouls. Il permet, ainsi de déterminer le cycle du sang dans les organes en fonction du biorythme naturel de l’être humain.

cycle du sang
Analogie des foyers sur l’artère radiale

La reconnaissance par l’OMS

En 1979, suite à un symposium organisé par l’OMS à Beijing, des médecins pratiquant l’acupuncture partout dans le monde ont dressé une liste de 43 maladies pouvant être traitées par acupuncture.

 L’OMS intègre, en 2003, les nouvelles études rendues disponibles dans son rapport  » “Acupuncture : review and analysis of reports on controlled clinical trials” et dresse une nouvelle liste de maladies susceptibles d’êtres traités par acupuncture.

 Dans son rapport “stratégie de l’OMS pour la médecine traditionnelle 2014-2023”, de 2011 l’OMS décrit les éléments suivants : “Ces dernières années, les États membres ont instauré ou élaboré des politiques et réglementations nationales et régionales visant à promouvoir l’usage sûr et efficace de la médecine chinoise. L’OMS a rédigé des directives techniques et des normes, et organisé des formations/ateliers pour aider les États membres.”

Que traite la Médecine Traditionnelle Chinoise ?

Le rapport établit par l’OMS propose aujourd’hui 107 maladies qui peuvent être traitées par l’acupuncture.

  • Stress
  • Anxiété
  • Fatigue
  • Migraine
  • Contractures musculaires
  • Tendinite
  • Lombalgie
  • Sciatique
  • Syndrome du canal carpien
  • Stimulation des défenses immunitaires
  • Les effets indésirables des radiothérapies et chimiothérapies.
  • L’arthrose.
  • Cervicalgie.
  • Le syndrome du côlon irritable.
  • Reflux et problèmes.gastriques.
  • Fibromyalgie.
  • L’endométriose.
  • Troubles du sommeil.
  • L’acouphène.

Référence : site de l’organisation mondiale de la santé.