Quelle est son histoire ?

Le massage ayurvédique (ou Abhyanga), est en Inde une composante de l’ayurvéda (médecine traditionnelle indienne). Ayurveda, signifie « connaissance de la vie ou de la longévité » en sanskrit (ayur pour vie et veda pour connaissance, science). C’est pourquoi plus qu’une médecine, l’ayurveda est une véritable philosophie et un art de vivre destiné à mieux entretenir le corps et l’esprit. En conséquence, le massage lui est une thérapie corporelle essentielle à l’hygiène de vie quotidienne. Ainsi les enfants sont encouragés, dès l’âge de six ans, à masser les membres de la famille.

Les principes du massage ayurvédique

Pour les sages indiens, l’infiniment petit (molécules, hommes) est régi par les mêmes principes que l’infiniment grand (planètes, galaxies). Les différents éléments présents dans la nature comme l’éther (espace), l’air, le feu, l’eau et la terre le sont donc également chez l’Homme.

Chez l’être humain ces 5 éléments sont réunis sous trois doshas (humeurs biologiques) :

  • Dosha vata (air : tissus osseux et nerveux)
  • Dosha pitta (feu : les organes digestifs, les hormones et les enzymes)
  • Dosha kapha (eau : tous les liquides présents dans le corps)

Les combinaisons des doshas sont propres à chacun, et créent, naissance, une constellation doshique dont il convient de maintenir l’équilibre pour maintenir un état de bonne santé. Quand ils sont équilibrés la personne est en bonne santé, mais le moindre déséquilibre peut entraîner la maladie, s’il n’est pas rétabli rapidement.

Afin de rééquilibrer les doshas, il est impératif de réactiver la circulation de l’énergie vitale “Prana” dans tout le corps. Cela en stimulant les 107 points vitaux “Marmas”, qui sont réunis en 7 centres énergétiques (chakras) par lesquels circule le Prana. Cette réactivation passe notamment par une amélioration digestive, une hygiène de vie adaptée à sa constellation doshique et la pratique régulière des massages et soins ayurvédiques adaptés.

Qu’est-ce que le massage ayurvédique ?

En somme, le massage ayurvédique à domicile est un véritable travail de reconnexion entre le corps et l’esprit, bien au-delà des effets tonifiant et relaxant. En effet, il se veut avant tout préventif et non curatif en permettant le rééquilibrage des doshas, l’élimination des toxines et une meilleure circulation sanguine et lymphatique. Le massage ayurvédique se pratique par des pressions glissées, des lissages, des percutions et des enveloppements dont le but est d’apporter détente, sérénité, bien-être et amélioration physiologique dans son ensemble.

Parmi les nombreux soins ayurvédiques qui existent, les plus connus sont les suivants :

  • Abhyanga : massage du corps entier.
  • Shiroabhyanga : massage de la tête, nuque, épaules.
  • Shirodhara : oscillation d’un filet d’huile de sésame sur le front.
  • Kansu : massage de la voute plantaire à l’aide d’un bol Kansu.

Mais, il y a aussi des massages spécifiques selon chaque partie du corps :

  • Udvartanam : friction du corps avec poudre de plantes.
  • Pinda sveda, Podikizhi, Elakizhi : tamponnement avec pochons de l’ensemble du corps ou bien d’une zone bien localisée.
  • Les bastis (bains d’huile) : Katibasti (sur une partie du dos), Hridayabasti (coeur), Netrabasti (yeux), Janubasti (genoux).
  • Les dharas (onction d’huile) : Janudhara, Netradhara, Shirodhara.
  • Nétrabasti (les yeux).
  • Nasya : le systéme nerveux central et sinus.

Se basant sur la théorie des doshas et partant du principe que chaque individu naît avec une composition unique, le massage doit être individualisé. Ainsi, le type de massage pratiqué dépendra donc de la constitution et du déséquilibre de la personne. Car un massage inadapté peut engendrer des effets aggravants sur les déséquilibres physiques et émotionnels.

Le déroulement d’une séance

Au début de la séance, un échange sera effectué afin de connaître le dosha dominant et la condition physique et mentale de la personne. Pour cela, le masseur utilise différents outils d’observation et pose de questions sur l’hygiène de vie et l’état de santé en général. Lorsque le profil ayurvédique est défini, le praticien pourra choisir le type de massage le plus adapté. Car les techniques employées lors du massage dépendent avant tout du dosha dominant de la personne. Ceci concernant le massage Abhyanga. Les autres types de soin seront définis à l’issue de la séance si nécessaire.

Le massage se déroule traditionnellement sur une droni, table de massage ayurvédique en bois. En France, par exemple, il se déroule le plus souvent sur une table de massage ou au sol. Le plus important résidant de toute façon dans la qualité du massage en lui-même, et dans l’adaptation du matériel et du confort à l’état physique de la personne massée. Il dure en moyenne 1 h à 1 h 30. Les huiles de plantes médicinales utilisées sont pour la base l’huile de sésame ou de coco (selon la saison et le dosha) associées à d’autres huiles végétales ou indiennes ou essentielles, chauffées légèrement selon la saison pour être à température du corps et définies selon le profil ayurvédique et les besoins du massé.

Le massage selon le profil ayurvédique

Selon le profil établi, le massage s’effectuera de la façon suivante :

  • Vata : il correspond à l’air et au mouvement. Provoque, entre autres déséquilibres, ballonnements, confusion, raideur et rigidité. Peut également assécher l’organisme allant jusqu’à la constipation. Dans ce cas est préconisé un massage lent et enveloppant dans un environnement chaud et sécurisant. Aussi, les huiles devront être lourdes, nutritives et apaisantes (sésame, argan, jojoba, avocat…)
  • Pitta : cela correspond au feu, à la transformation. Donc, tout ce qui est système digestif, pouvant provoquer des sensations de brûlure, des infections, de la colère. En somme, intoxique et acidifie l’organisme et se soulage par le frais et le calme. C’est pourquoi le massage devra être à la fois stimulant et rapide sur les structures musculaires et doux dans son ensemble dans une atmosphère tiède en hiver à fraiche en été. De ce fait, les huiles seront fraîches et asséchantes, beurre de coco ou karité, du ghee (beurre clarifié), ou encore l’huile de bourrache, d’olive ou de rose musquée.
  • Kapha : correspond à l’eau, la préservation. Cela s’assimile aux fluides et au système immunitaire. De fait, en excès, provoque état léthargique, tristesse et attachement. Il se traite par la chaleur, le mouvement et le détachement. Alors un massage à sec et tonique sera réalisé, avec des poudres ou des huiles légères et fluides (jojoba, moutarde, pépin de raisin). Les huiles drainantes sont également appréciées, mais en quantité légère.

Il est donc conseillé, après un massage ayurvédique, de boire beaucoup d’eau chaude afin d’accompagner davantage le processus d’élimination des toxines enclenché pendant le massage.

Les bienfaits du massage ayurvédique

Bien que considéré comme un véritable soin thérapeutique en Inde, en France il est considéré comme un simple massage de confort, détente et bien-être, même si les bienfaits sont nombreux.

  • Réduit stress, fréquence cardiaque et tension artérielle.
  • Permet de corriger le sommeil et l’apaisement de la fatigue.
  • Diminution des sensations de brûlures chez les personnes atteintes de neuropathie diabétique.
  • Meilleure fissuration des cicatrisations et de la rugosité des pieds.
  • Favorise la prise de poids chez les bébés chétifs à la naissance.
  • Nourrit, tonifie et détend les fibres musculaires.
  • Meilleure posture grâce à l’assouplissement des articulations.
  • Préserve et nourrit la peau, favorise une meilleure régénération cellulaire de la peau.
  • Aide à une meilleure conscience du schéma corporel.
  • Améliore la circulation sanguine et lymphatique pour mieux éliminer les toxines et participer à un meilleur système immunitaire.
  • Améliore la réponse immunitaire pour une meilleure résistance face aux maladies.
  • Favorise la circulation de l’influx nerveux vers les organes et l’ensemble du corps en assouplissant la colonne vertébrale.
  • Augmente la force et la vitalité sexuelle.
  • Corrige le flux d’énergie électromagnétique à travers l’organisme.
le massage Ayurcédique

Les contre-indications du massage ayurvédique

Toutefois, les séances de massage ayurvédique sont contre-indiquées pour les cas suivants :

  • Inflammation de la peau.
  • Troubles dermatologiques.
  • Tuméfaction.
  • Ecchymoses.
  • Déchirures et fractures.
  • Maladies graves ou cancers.
  • Après une intervention chirurgicale récente (moins de 3 mois).
  • Lorsque le corps contient trop de toxines.
  • Personnes fiévreuses ou souffrant de problèmes cardiaques.
  • Femmes enceintes (une formation spécifique est alors requise).