Qu’est-ce que le massage prénatal ?

Le massage prénatal ou modelage prénatal, c’est un massage non thérapeutique. Son but est de soulager la fatigue mentale et physique des futures mamans. Le massage permet de détendre les muscles, d’assouplir le corps, de débloquer les tensions, et d’améliorer la circulation sanguine et lymphatique, ainsi que la santé générale du corps.

Il permet, également, une meilleure préparation de la future maman face aux différents changements hormonaux qu’elle subit pendant la grossesse. Ce modelage n’est pas conseillé avant le premier trimestre de la grossesse. En effet, face à l’instabilité du fœtus et le risque élevé de fausse couche pendant le premier trimestre, on préconise, d’attendre le 4e mois de grossesse.

La grossesse c’est un moment clé dans la vie d’une femme. Afin de vivre pleinement cette expérience unique, la recherche du bien-être est de plus en plus présente. Le corps change, se transforme, différemment pour chacune : prise de poids, rondeurs, vergetures… Le vécu émotionnel et psychologique de cette période est très différent aussi d’une femme à l’autre. C’est pourquoi, chacune vivra d’une manière différente les désagréments liés à la grossesse : fatigue, insomnies, nausées, douleurs musculaires, courbatures, hypersensibilité émotionnelle, hypersensibilité aux bruits et aux odeurs ….

Le massage prénatal permettra d’aider à soulager ou à mieux supporter ces désagréments. C’est un moment privilégié pour la future mère afin de se détendre profondément et profiter de ce moment d’intimité avec son bébé.  Il permet aussi une meilleure perception et acceptation de son corps. 

Pourquoi un massage prénatal ?

Le massage prénatal peut contribuer à soulager les désagréments liés à la grossesse, et apporter un mieux-être physique et psychologique. Pendant cette période sensible, la mère ressent, souvent le besoin de prendre du temps pour elle. Il faut savoir que tout bienfait pour la maman a des répercussions positives sur le bébé.

Pour les futures mamans

Aider les futures mères à vivre pleinement et le mieux possible leur grossesse, tel est l’objectif du modelage prénatal. En les soulageant notamment, des différentes gênes causées par la grossesse. Le massage bienfaisant peut aussi aider à prendre conscience de l’importance du toucher et du contact corporel pour elle et le bébé.

Le massage ou modelage peut agir sur les maux suivants :

  • Mal de dos : en réduisant les tensions qu’entrainent les mauvaises postures durant la grossesse.
  • Douleurs musculaires : meilleur moyen non médicamenteux pour soulager les douleurs dans le bas du dos, les épaules ainsi que les crampes.
  • Douleurs sciatiques : soulage les inflammations des nerfs sciatiques causés par le gonflement des muscles des jambes et les contractions.
  • Migraines : résultant le plus souvent des changements hormonaux ou des tensions au niveau du cou ou des épaules dues à une mauvaise posture.
  • Régulation hormonale : en réduisant le taux des hormones liées au stress et en augmentant celle du bien-être (l’ocytocine et les endorphines), afin de lutter contre la dépression, le stress et l’anxiété.
  • Amélioration du sommeil : une fois, les douleurs apaisées, les migraines atténuées, les effets calmants et relaxants du massage favoriseront un sommeil réparateur.
  • Gonflement des articulations : le gonflement des pieds et des mains généralement constatés pendant la grossesse, diminue avec de légères applications sur la peau.
  • Circulation sanguine : favorise la stimulation du système lymphatique et l’élimination des toxines.
  • Diminution des vergetures : la peau des futures mamans s’étire pendant la grossesse et le manque d’élasticité, dû notamment au manque d’hydratation, peut provoquer des vergetures. Le massage aux huiles nourrissantes aide la peau à être mieux hydratée et plus souple, combattant ainsi l’apparition des vergetures.
  • Réduction d’œdème : les massages aident à réduire la rétention d’eau et à stimuler le drainage du système lymphatique pour réduire les œdèmes.
  • Préparation au travail : prépare les muscles à l’accouchement et participe donc à l’amélioration du travail et à la réduction des douleurs de couches.
  • Conscience et acceptation de son corps : le corps de la mère évolue beaucoup pendant la grossesse, le toucher sain et nourrissant peut l’aider à réapprivoiser ce corps qui change et donc de mieux l’accepter.

Pour le fœtus

Femme enceinte qui reçoit un massage prénatal
séance de massage prénatal à domicile

Les bienfaits du massage prénatal à domicile ne sont pas uniquement pour la maman, mais il participe également au bien-être du bébé en :

  • Développant ses capacités de perception : sons, caresses.
  • Favorisant son bien-être : le massage entraîne chez la mère du bien-être grâce à l’ocytocine et le fœtus va en bénéficier. Ainsi, il augmentera son sentiment de sécurité et d’épanouissement affectif.

Que dit la science ?

La science nous apprend que “Les femmes enceintes régulièrement massées, outre le fait de garder leur bonne humeur tout au long de la grossesse, abordent l’accouchement avec une plus grande sérénité. Leur « travail » est moins long et moins douloureux, et elles réclament moins d’assistance médicamenteuse. Par la suite, elles sont peu soumises à la dépression post-partum.

On constate également que les césariennes sont très rares chez les femmes qui ont été massées. Les résultats du massage sont particulièrement visibles sur les femmes enceintes à tendance dépressive. Mais, le plus impressionnant c’est peut-être, ce que l’on peut observer à l’échographie sur le fœtus qui régularise son activité, présente un relâchement général et un visage décontracté !

À la naissance : peu de complications post-natales, peu de naissances prématurées, plus de vivacité, moins de pleurs, visage paisible … “

Voir la source

Autre fait relater par la science. « Au cours d’une étude sur des rats, on a empêché des femelles en gestation de se lécher (forme d’auto massage) : leurs activités de maternage ont été diminuées. En revanche, celles qui avaient été doucement caressées chaque jour pendant leur gestation ont montré un plus grand intérêt à leur progéniture et produit un lait plus riche et plus abondant. Leurs petits ont pris du poids plus rapidement et présenté une excitabilité moins accentuée »

Source : « Le massage des bébés », Vimala Mc Clure, Tchou, 1979

Pendant le massage la mère va secréter :

  • des endorphines : hormone qui procure une sensation d’apaisement, de bien-être
  • de l’ocytocine : hormone impliquée notamment dans la formation des liens sociaux, la facilité à se relaxer, le bon déroulement de la croissance, la régulation de la douleur, de la dépression, de l’anxiété et de la tension artérielle, ainsi que dans le ralentissement du développement de certaines tumeurs cancéreuses. Cette hormone joue un rôle majeur dans l’accouchement, l’allaitement et le lien d’attachement parent-bébé.

La chercheuse suédoise Kerstin Uvnäs Moberg, à qui l’on doit de nombreuses recherches à ce sujet, l’appelle ‘hormone de l’amour’. Ses travaux fournissent aujourd’hui une explication physiologique à l’effet du massage  et des caresses sur notre bien-être.

Quelles sont les contre-indications ?

Bien qu’il ne présente aucun danger, le massage prénatal n’est pas possible pour toutes. Ainsi, lorsque la grossesse est à risque il est préférable de demander l’avis du médecin ou de la sage-femme qui suit la grossesse. Des recommandations et des indications pourront être données au praticien qui effectuera le massage. Notamment en termes, de pression du massage ou de positionnement pendant celui-ci.

De plus, il est indispensable de demander un avis médical dans les cas suivants :

  • Diabète.
  • Phlébite.
  • Maladie contagieuse.
  • Pré-éclampsie.
  • Hypertension.
  • Douleur abdominale.
  • Perte sanguine ou aqueuse importante.
  • Fièvre.
  • Douleur non habituelle.
  • Nausées matinales.
  • Diarrhée.
  • Tout état maladif.

Et les zones du corps ne pouvant être massées sont les suivantes :

  • Blessures ouvertes.
  • Ecchymoses.
  • Varices.
  • Zones infectées.
  • Éruptions cutanées.

Enfin, en réflexologie la zone entre la cheville et l’os correspond au vagin et à l’utérus, aussi il est conseillé de ne pas y exercer de pression directe.

Comment se déroule un massage prénatal ?

Pendant la grossesse, la position sur le dos peut être inconfortable pour certaines femmes, le bébé prenant de la place et réduisant les capacités respiratoires de la mère. Il sera, parfois, nécessaire d’incliner le dossier de la table de massage et de placer des coussins sous le bassin, les genoux et/ou les chevilles.

Pour le massage du dos, selon les praticiens, la femme sera invitée à se mettre en position latérale, ou assise sur une chaise ergonomique. Ou encore, allongée car certaines tables disposent d’une cavité pour le ventre.

Les gestes adoptés

Selon la formation du praticien, le massage prénatal peut s’inspirer du  massage suédois, ou encore du californien et de l’ayurvédique. Il se compose essentiellement de frictions (favorisant la circulation), d’effleurages et de pétrissages doux. 

Le praticien peut insister sur les zones sensibles en fonction des désagréments de la future maman tels que : jambes lourdes, sciatique, douleurs au niveau du sacrum, lombaires, trapèzes …

Le massage du ventre est facultatif car certaines femmes n’aiment pas qu’on touche à leur ventre.
Si le massage sur cette zone est accepté, il sera prodigué avec délicatesse afin de ne pas sur-stimuler bébé. 

.

Les produits utilisés

Puisqu’il s’agit de femmes enceintes, les produits utilisés doivent être parfaitement adaptés. C’est pourquoi, les produits doivent être le plus neutres possibles et bio de préférence. Il est préférable d’éviter les odeurs fortes, car beaucoup de femmes enceintes ne supportent pas les parfums persistants.

Il convient donc, d’utiliser des huiles végétales sans produits chimiques telles que l’huile d’amande douce, de jojoba, d’avocat, de sésame, de beurre de karité ou d’abricot. À l’inverse, sont fortement déconseillées les huiles essentielles et les huiles minérales qui sont fabriquées à partir de pétrole, et qui passent dans le sang de la mère, pouvant avoir des effets néfastes sur le fœtus.

Le choix du praticien

Afin de choisir au mieux son praticien, voici nos conseils :

  • Bien que les diplômes ne soient pas obligatoires, il existe des certifications. Il est donc préférable de s’assurer que la personne dispose de la formation nécessaire. Le bien-être de la cliente doit être prioritaire et le masseur doit être capable d’adapter le massage en fonction de ses besoins.
  • Se sentir en confiance avec le praticien, prendre le temps de discuter, faire connaissance avec une séance d’essai par exemple. Le masseur doit être à votre écoute et vos besoins afin d’adapter la séance selon vos souhaits.

Vous pouvez effectuer un massage prénatal dans les centres de bien-être et/ou de massage. Prenez le temps de vous renseigner sur la réputation et les avis des différents centres. Celui-ci doit pouvoir vous accueillir dans les meilleures conditions et disposer de personnel formé à ce type de massage.